Tribune BNV novembre 2013

Publié le vendredi 7 février 2014

Un citoyen nous a interpellé et nous a fait part de ses interrogations et inquiétudes : " Un logement décent est un droit pour tous ! Or il n’y a que 3% de logements sociaux à Braine-le-Comte ; ce qui est bien en dessous des I0% requis. Les constructions actuelles à Braine-le-Comte ne laissent pas supposer qu’il s’agira à l’avenir de logements accessibles pour de petits et moyens revenus. Nous sommes tous confrontés à la précarité qui s’installe de manière insidieuse. Moi-même je perçois un salaire moyen. Notre famille se compose de trois enfants. Nous devons consacrer plus de 10 % du salaire pour la facture d’énergie, et nous faisons cependant bien attention à ne chauffer que le strict minimum. Nous devons consacrer également + de 50% pour la location d’une maison sans grand confort mais pouvant accueillir notre famille. Nous avons également des frais médicaux et scolaires entre autres des voyages scolaires. Nous trouvons indécent dans la conjoncture actuelle de devoir dépenser autant pour cela. Nous serions d’accord si les écoles intervenaient dans les frais ou que ces voyages se limitaient à une journée par an. Nous devons faire des choix, néanmoins notre culpabilité envers nos enfants reste ce qu’il y a de plus difficile à supporter. Nous cachons notre situation à notre entourage. Des services d’aide existent, nous y avons eu recours, mais encore faut-il faire la démarche de s’y rendre. Aujourd’hui encore nous nous sentons humiliés, jugés et une fois de plus culpabilisés de nous retrouver dans une situation difficile.

Nous sommes certains que beaucoup se retrouvent dans notre témoignage.

Nous attendons de nos services communaux d’aide aux citoyens un accueil, une écoute et des aides dans le respect de chacun. Car nous n’avons rien fait pour nous retrouver dans cette situation. L’augmentation de cas similaires au nôtre nous fait dire qu’il y a urgence dans le contexte actuel de revoir le fonctionnement et les budgets de nos divers services collectifs et d’aide aux citoyens, notamment pour l’accès à des logements et loyers décents. "

Propos recueillis par N. Vanhoof Conseillère CPAS.