Tribune BNV novembre 2011

Publié le vendredi 7 septembre 2012

Une Europe plus solidaire, à l’heure où les indignés européens traversent nos régions....

Ecolo est et reste favorable à une construction européenne forte qui repose sur ses trois piliers : économique (et fiscal), social et environnemental. En tant qu’écologistes, nous nous battons pour le renforcement du modèle social européen et la garantie des moyens de transition écologique de l’économie. S’il est impératif d’assainir nos dépenses publiques, il faut le faire à un rythme raisonnable et l’effort budgétaire des Etats européens ne peut pas peser exclusivement sur les dépenses publiques. De nouvelles recettes doivent être trouvées par le biais d’une lutte plus efficace contre la fraude fiscale ou l’instauration d’une taxe sur les transactions financières. Nous refusons également les réformes suivantes : l’exclusion du chômage des demandeurs d’emploi après une certaine durée, l’allongement de la carrière au-delà de 65 ans, la non indexation des salaires ou la réduction de la dette à un rythme qui mettrait à mal la cohésion sociale et l’économie. c’est pourquoi, il est plus que nécessaire de soutenir un autre projet socioéconomique pour l’Europe. Ecolo a d’ailleurs soutenu activement la pétition "Changeons l’Europe" (http://wwww.changeforeurope.eu/fr)

Martine Gaeremynck secrétaire politique de la locale de Braine-le-Comte