Tribune BNV mars 2011

Publié le vendredi 7 septembre 2012

La mobilité chez Ecolo

La mobilité chez Écolo ce n’est pas seulement la diminution du CO2 dans l’air, c’est aussi la sécurité des usagers. Souvent cette donnée est négligée et mise de côté par les autorités. Et il faut une mobilisation des citoyens ou des morts pour qu’elle revienne en avant plan.

Les points les plus dangereux au niveau de la circulation locale sont depuis longtemps identifiés, souvent par les citoyens eux-mêmes, et sont dénoncés. Mais la mauvaise volonté politique fait traîner les choses et bien souvent laisse perdurer des situations à risque.

Pourtant un plan de mobilité globale existe sur Braine-le-Comte. Élaboré par des experts en collaboration avec les autorités communales et les citoyens, il prévoit par exemple des SUL (rue à sens unique que les cyclistes peuvent prendre dans les deux sens). Un moyen tout simple qui permet de réduire fortement les accrochages avec les vélos. Mais celui-ci a du mal à être mis en place et est sans cesse rediscuté.

Dans une ville qui se peuple de plus en plus, avec une gare qui a l’ambition de se développer pour accueillir le RER, ce qui entraînera nécessairement un afflux plus important de navetteurs, la sécurité doit être pensée avant que les choses ne se développent. Avant les accidents.

Aoulad, secrétaire de la locale.