Discours d’installation du nouveau conseil communal

Ce lundi 3 décembre 2012 s’est tenue à Braine-le-Comte, Salle Baudouin IV, la séance du conseil communal qui a installé les nouveaux élus issus des élections communales du 14 octobre 2012. A cette occasion retrouvez-ci-dessous le texte du Groupe Ecolo, préparé par nos nouveaux élus et lu en séance :

Publié le mercredi 5 décembre 2012

Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins, chers collègues,

Au cours de cette nouvelle mandature, le groupe ECOLO poursuivra le travail entamé depuis de nombreuses années afin que chaque habitante et chaque habitant de notre ville et de ses villages puissent bénéficier d’une qualité de vie appréciable, et ceci, dans un contexte socio-économique qui s’annonce difficile.

En effet, cette mandature communale est la première depuis que la crise a déployé ses effets néfastes sur les finances publics et sur celles des citoyens. La pression qui pèsera sur notre commune ces 6 prochaines années sera donc être sans précédent.

Au niveau social, les communes devront notamment faire face dans les prochaines années à l’augmentation de la précarité des personnes suite aux mesures d’austérité budgétaire prises par le gouvernement fédéral.

Or, la commune est l’institution la plus proche des citoyens pour lutter contre les inégalités et les injustices. Son devoir de solidarité est bien d’aider prioritairement les personnes les plus défavorisées et de trouver les meilleures solutions possibles pour garantir à tous l’accès au logement, à l’emploi local et durable, à la culture, à la sécurité et à un environnement préservé et diversifié.

La réponse que nous saurons donner à l’augmentation constante des prix de l’énergie et donc de la précarité énergétique des ménages, y compris au sein de la classe moyenne, sera également sans aucun doute un des enjeux essentiels pour garantir la qualité de la vie de nos concitoyens. Là aussi, la commune, via un budget volontariste en la matière et une série de primes communales, est clairement un acteur primordial pour une gestion solidaire de cette crise.

L’aménagement du territoire, et plus particulièrement l’augmentation rapide du nombre d’habitants de notre ville, auront un impact énorme dans les domaines que nous venons d’évoquer.

La crise économique ne touche pas uniquement ceux quoi vivent aujourd’hui à Braine-le-Comte, mais elle touchera également ceux qui viendront y vivre demain.

La tendance des gouvernements fédéraux et régionaux d’en demander toujours plus aux communes sans leurs en donner les moyens financiers pour y faire face, provoquera logiquement de nouvelles difficultés financières pour celles-ci.

Vous l’aurez compris, dans ces circonstances, notre CPAS sera de plus en plus sollicité. Pour faire face à son engagement de solidarité envers notre population, il est d’ores et déjà certain que son budget devra être revu à la hausse, et ce, de manière significative et circonstanciée.

A première vue, nous pourrions être rassurés au vu des déclarations faites par tous lors des différents débats électoraux, et nous resterons attentifs à cet égard.

L’équilibre de notre budget communal est un exercice difficile, nous en sommes conscients. Cependant, l’augmentation spectaculaire de la dette par habitant doit impérativement être maîtrisée. Cela impliquera des choix politiques courageux, auxquels nous sommes prêts à contribuer.

Le groupe ECOLO aurait encore bien d’autres sujets importants à aborder ( comme l’environnement, l’aménagement du territoire, la mobilité, la sécurité etc…), mais nous aurons 6 ans pour ce faire et surtout pour agir. Chaque fois qu’il s’agira d’oeuvrer dans le sens du bien-être commun, vous pourrez compter sur notre engagement à vos côtés, dans le cas contraire, nous resterons vigilants et jouerons pleinement notre rôle d’opposition.

Nino MANZINI, Chef de groupe Martine GAEREMYNCK, conseillère communale Nicole VANHOOF, conseillère CPAS