CULTURE

Publié le mercredi 3 octobre 2012

Soyons vigilants : L’urbanisation accélérée de la Ville ne peut que conduire à la destruction de notre patrimoine paysager et historique. Alors qu’à côté à Soignies, on fait un effort de restauration, il suffit de voir l’état de la façade des Dominicains Rue de Mons pour se rendre compte de la tâche à accomplir. Arrêtons si c’est encore possible les massacres de notre patrimoine historique. Ainsi,
- qui se soucie des vestiges enfouis sous le Parc de la Crèche, à l’heure d’y creuser un parking ?
- Comment valoriser des édifices aussi originaux que la Chapelle de Verre à Fauquez autrement qu’en lui donnant un zoning comme voisin ?
- Quel sort sera réservé aux collections du Musée communal dissimulées dans le grenier de l’Hôtel d’Arenberg ?

Autant de questions qui sont si peu mises en avant mais qui participent pour nous d’un devoir de mémoire et de transmission aux générations futures.

Puis nous pensons qu’investir les citoyens de tous âges dans la réflexion sur un programme d’activités ne pourrait qu’aider à ouvrir la Ville comme un lieu de rencontres et d’échanges où chacun y trouverait son goût, où chacun se réapproprierait l’espace (théâtre de rue dans les zones piétonnes, maisons d’accueil où les ainés partageraient leurs souvenirs aux plus jeunes,…).

Et pourquoi ne pas créer un pass culture sorte de sésame d’accès aux événements de l’entité à tarif réduit ?

L’avenir est tout vert.